Un bon cru 2017 avec la bénédiction du Trouv’lê

Les dieux sont malmédiens. Le cortège a permis à des milliers de carnavalisants de s’amuser au sec.

Dany NOËL

Le cortège est parti en fanfare! Par le grand Manitou, il y avait des Indiens devant! Fait du hasard, les Echomens étaient suivis par les explorateurs de la Fraternité qui revisitaient Indiana Jones. Des chars plus originaux les uns que les autres comme le fou du roi des Riboteurs et leurs caramels, les Acadiens des Droles du Djins, l’Arche de Noé de la jeunesse de Chôdes avec une belle chorégraphie, le Far West de l’Echo et les Robins des Bois de Walk entrecoupaient des centaines de masques traditionnels. Les Pierrots toujours autant appréciés ont distribué des tonnes d’oranges et des kilos de noix. Les très nombreux spectateurs ont apprécié les Cwarmêlitos, le char typiquement belge de la Malmédienne et celui plus sportif des hockeyeurs de l’Union Lions ou celui de «Danse avec les Stars». Les Longs Nés s’en sont donnés à cœur joie même si certains groupes ont dû chercher leurs proies.