L’arnaque colossale d’un animateur radio belge : il aurait empoché plus de 400.000 euros

Un animateur radio belge a arnaqué des milliers d’hôteliers européens.

B.
L’arnaque colossale d’un animateur radio belge : il aurait empoché plus de 400.000 euros
microphone at recording studio or radio station ©Syda Productions - Fotolia

Le nom de la station ne vous dira sans doute rien: «RTR Kulturradio Europa», une radio belge de Lontzen, en région germanophone, uniquement disponible sur internet. Un des animateurs de cette radio aurait arnaqué des milliers d’hôteliers pour plus d’un million et demi d’euros.

L’homme de 52 ans mettait en vente sur eBay des bons offerts par des hôtels, alors que ces bons devaient être offerts en échange d’une interview publicitaire sur les ondes de la radio.

Dix ans d’arnaques

Louis Papadopoulos, un hôtelier suisse, s’est rendu compte de la supercherie et a averti l’association hôtelière du Valais, qui a ensuite déposé une plainte auprès de la police cantonale. L’escroquerie aurait débuté en 2005.

«J’ai été étonné quand j’ai vu arriver un jeune client avec un bon que j’avais offert à cet animateur radio. Il n’avait pas l’âge d’écouter son émission et je le lui ai fait remarquer. Il m’a répondu qu’il n’avait jamais entendu parler de cette radio… et qu’il avait acheté ce bon sur eBay», témoigne Louis Papadopoulos dans Sud Presse. «Ce n’est pas ce qui avait été convenu avec l’animateur radio. Il m’avait expliqué que les bons allaient être offerts via un concours à des auditeurs.»

Préjudice: 1,5 million d’euros

Le Belge aurait vendu plus de 6.000 nuits pour deux via son compte eBay. 300 bons pour des séjours en Suisse, 100 dans le Nord de l’Italie, 300 en Autriche et 1200 en Allemagne! Un vrai business. «J’ai fait les comptes. Il a encaissé plus de 400.000 euros en revendant ces bons», indique Louis Papadopoulos. «Comme il les vendait aux tiers, voire au quart de leur vrai prix, le préjudice pour les hôtels dépasse le million et demi d’euros».

L’animateur n’en serait pas à son coup d’essai. Son ex-employeur, la radio Sunshine, l’avait renvoyé en 2004 après avoir découvert qu’il envoyait des fax depuis la radio à des hôteliers….en changeant l’en-tête. «Nous avons mis fin à son contrat et changé les serrures, explique le directeur de la radio.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...