De Gand pour aider l’école Duc de Marlborough près de 4 mois après les inondations

Des bénévoles gantois sont venus prêter main-forte au personnel. 4 mois après les inondations, la solidarité ne faiblit pas. L’école a reçu ses conteneurs, ça bouge!

Sarah Rentmeister

Ils auraient pu partager un escape-game, jouer une partie de bowling ou déguster un bon repas. Et non. Ils ont plutôt décidé de dédier leur team-building à l'école Duc de Marlborough de la rue Guillaume Maisier qui sort petit à petit la tête hors de l'eau après les flots qui l'ont ravagée. "Ils", se sont les travailleurs d'une société gantoise de matériel pour l'entretien des sols, Nilfisk, qui ont fait le déplacement jusqu'à Dolhain ce lundi pour passer une journée axée sur la solidarité. "It comes from heart" (cela vient du cœur), lance Michael Coppieters, à l'initiative de cet élan (lire ci-contre). À une dizaine de bénévoles, ils ont une mission à accomplir ce jour, celle de déménager du mobilier des classes vers les conteneurs arrivés il y a peu afin que les travaux dans les locaux sinistrés puissent bientôt débuter. "C'est une aide précieuse, cela fait chaud au cœur, on vit vraiment cette solidarité depuis le 15 juillet", commente le directeur Stéphane Kariger. "On avait besoin de bras, cela tombe à pic", renchérit Caroline Boniver-Meuris, institutrice maternelle et instigatrice de cette solidarité. "On avait aussi commandé du nouveau mobilier pour les classes de 1re et 2e primaire. Il est arrivé et nous profitons de leur présence pour les installer."