« Si ça peut te faire jouir »

En fin de séance, Philippe Mathieu s’est demandé, à l’analyse des PV du collège, pourquoi la Commune prenait en charge des dégâts aux cultures. Le fonds du dossier ? Un petit exploitant possédant un lopin de terre au pied de la piste de ski n’a pu faner sa parcelle, le canon à neige ayant laissé un dépôt de poudreuse sur le terrain. « Ce n’est pas à la collectivité mais à l’exploitant de la piste à payer »lancera le conseiller. Direct du mayeur : « Je ne vais pas me moquer des gens. Il n’y a que quelques ares et le terrain a été incultivable. Puisque c’est comme ça, la Commune ne payera rien. Je vais le payer. Si ça peut te faire jouir. Je paye, tu pourras vérifier dans la comptabilité. Comment as-tu bon de vivre ? ».

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...