À Battice, l’entreprise de travail adapté Les Gaillettes se professionnalise : « On doit essayer de plus en plus de créer de la valeur ajoutée pour survivre »

Depuis cinq ans, l’Atelier des Gaillettes a accéléré son tournant vers la professionnalisation. Un changement d’autant plus important pour survivre dans le contexte de crise actuelle, souligne son directeur général.

France Fouarge

À l’aube de 2023, l’entreprise de travail adapté Les Gaillettes, installée à Battice et à Barchon, se porte bien malgré les crises successives, le Covid et maintenant la flambée des prix de l’énergie et des matières premières. "Notre force, surtout en cette période, c’est d’avoir quatre pôles différents qui se sont supportés les uns les autres. Cette année, c’est plus le conditionnement qui a porté l’entreprise, parce que le prix du bois a tellement augmenté que c’était beaucoup plus difficile pour la menuiserie de conclure des marchés. Pendant le Covid, c’était le contraire. C’est la polyvalence de l’entreprise qui lui a permis de traverser une période quand même extrêmement compliquée sans aucun souci économique, que du contraire !", rapporte son directeur général, Pierre Dehaspe.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...