Un courrier pour soutenir les agriculteurs

Le Groupe des Echevins de l’Agriculture et du GAL Pays de Herve ont rédigé un courrier pour faire part de leur soutien aux agriculteurs.

LC
Un courrier pour soutenir les agriculteurs
Les agriculteurs ont exprimé leurs craintes quant aux conditions d’application de la PAC. ©ÉdA F.F.

Il y a une quinzaine dejours, un cortège d'agriculteur s'était réuni à Battice pour exprimer aux élus locaux les craintes quant aux conditions d'application de la Politique Agricole Commune (PAC), discutée en ce moment au sein du Gouvernement wallon. Suite à cette action, le Groupe des Échevins de l'Agriculture et du GAL Pays de Herve ont envoyé un courrier aux ministres Céline Tellier et Willy Borsus. "Par ce biais, les Échevins de l'Agriculture des 13 Communes du Pays de Herve s'associent pour marquer leur soutien à nos agriculteurs et leur rappeler leur volonté de défendre les modèles d'agriculture locale, vertueuse, productrice et innovante", expliquent-ils dans un communiqué. Ils rappellent notamment la nécessité de conserver le savoir-faire wallon et le local en matière d'élevage et incitent également sur plusieurs points: "La nécessité de conserver le métier d'agriculteur-éleveur à temps plein, effectué avec rigueur et passion, de garantir un revenu décent aux femmes et hommes qui nous nourrissent et entretiennent chaque jour nos terres, de permettre aux exploitations agricoles raisonnées, avec un lien au sol fort tel qu'on en rencontre déjà beaucoup aujourd'hui, d'être productrice et viable; et ainsi de ne pas promouvoir les modes extrêmes aussi bien dans l'intensification que dans l'extensification, de permettre, des modes de production agricoles plus respectueux de l'environnement mais surtout de conserver l'équilibre entre les productions animales et végétales." Ils rappellent également les investissements réalisés par les agriculteurs pour répondre aux défis environnementaux. "Pour tout cela, le Pays de Herve doit continuer à préserver ses pâtures et les préserver de toute utilisation extrême. L'équilibre de son paysage, l'équilibre économique et social du territoire en dépend. "