Un match décisif pour Jérôme Nollevaux

C’est ce week-end, après le match Verviers-Eupen, que l’Alliance décidera si oui ou non elle propose un contrat au test Jérôme Nollevaux.

D.L.
Un match décisif pour Jérôme Nollevaux
Jérôme Nollevaux face à joueur Aspire d'Eupen football photo David LIZ lavenir VErviers.JPG ©Eda LIZ

S'il y a un joueur que l'on est (quasi) assuré de voir à l'œuvre du côté d'Eupen ce samedi lors de l'amical contre Verviers, c'est bien le test Jérôme Nollevaux. Le médian défensif, à qui il reste une saison de contrat au Brussels, est évalué au Kehrweg depuis vendredi dernier. «Ça devait être un test de trois jours, mais une semaine plus tard, je suis toujours là. Le match de ce samedi permettra de savoir si c'est concluant ou pas, et si Eupen souhaite me proposer quelque chose», explique celui que le Brussels du président Vermeersch laissera filer gratuitement s'il trouve un nouveau club. La raison? Des soucis financiers dans le club de la capitale. Du coup, le jeune (24 ans) médian (qui peut aussi évoluer au poste d'arrière droit) est en quête de stabilité. «Pour l'instant, mon test se déroule bien. Le projet d'Aspire mise sur les jeunes, et il est pour moi enrichissant de travailler avec un staff espagnol. J'apprends de nouvelles méthodes», ajoute le joueur passé au Standard où il a côtoyé des anciens Rouches, comme les Eupenois Kocabas, Goffin ou encore Lallemand. L'autre Panda que Nollevaux connaît, c'est un certain Flavien Le Postollec avec lequel il a évolué pendant deux ans au Brussels. «Ça me plairait que l'on rejoue ensemble, avoue le Namurois Nollevaux. Mais il faut voir si je vais signer ici, et surtout, si Flavien restera.»