Trois mois de prison pour une mère qui a tenu sa fille dans le vide depuis un balcon

Le tribunal correctionnel de Verviers a condamné une maman à trois mois de prison pour avoir tenu sa fille au-dessus d’un balcon.

BELGA
 Le tribunal correctionnel de Verviers a estimé qu’il n’y avait pas d’intention d’homicide.
Le tribunal correctionnel de Verviers a estimé qu’il n’y avait pas d’intention d’homicide. ©Google street view

Une mère de famille a été condamnée, ce mardi 17 janvier, par le tribunal correctionnel de Verviers, à une peine de trois mois de prison pour avoir tenu sa fille d’un an et demi dans le vide depuis un balcon d’un logement de la rue Albert 1er de Dison, le 31 août 2022

Le ministère public, selon qui il s’agissait d’une tentative de meurtre, réclamait une peine de 40 mois de prison.

Ce jour-là, plusieurs personnes avaient alerté les services de secours en indiquant d’abord qu’une dame allait tenter de se suicider depuis le troisième étage d’un immeuble. Par la suite, des témoins avaient ajouté qu’en hystérie totale, elle tenait, à bout de bras dans le vide, un enfant. Parfois elle le balançait et faisait mine de le jeter dans le vide.

Même si l’attitude de la mère n’était pas adéquate, le tribunal a estimé qu’il n’y avait pas d’intention d’homicide et les faits ont été requalifiés en menaces d’attentat. Elle écope d’une peine de trois mois de prison.

Six mois pour rébellion

Pour s’être rebellée contre les agents de police (de la zone de police Vesdre) intervenus lors des faits, la prévenue a aussi écopé de six mois de prison. Soit une peine totale de neuf mois assortie d’un sursis simple.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...