Revitalisation du centre de Dison: au point mort?

Le conseil a validé le projet d’acte d’acquisition de trois bâtiments rue Albert 1er. C’est toujours en stand-by pour les autres soumis à expropriation.

Sarah Rentmeister
Revitalisation du centre de Dison: au point mort?
La Commune fait toujours du surplace avec les dossiers d’expropriation de trois autres bâtiments. ©ÉdA LABEYE Philippe

Un pas en avant, deux pas en arrière pour le projet de rénovation urbaine à Dison. Pour rappel, la Commune a décroché depuis belle lurette des subsides de l'Union européenne et de la Région wallonne via le programme du Feder (le Fonds européen de développement régional) pour revitaliser son centre. Le projet – qui doit être réalisé avant fin 2023 sans quoi Dison pourrait perdre les subsides – consiste en la construction d'un immeuble pour des commerces, des logements et des résidences-services avec un ascenseur urbain reliant la maison de repos Le Couquemont à ces différents services et au centre-ville. Il est aussi prévu d'aménager en espace public le terre-plein actuellement utilisé comme parking avec une placette arborée, ainsi qu'un parking au fond du site et une liaison piétonne vers l'espace Tiquet. Pour pouvoir mettre tout cela en action, il faut que Dison puisse démolir l'ensemble des bâtiments qui se trouve sur le lieu dédié au projet, rue Albert 1er. Lundi soir au conseil communal, une nouvelle avancée s'est effectuée à travers le vote des élus en faveur de l'acquisition de trois bâtiments dont les anciens garages des Voyages Léonard. "Les actes seront passés le 14 mars", indique la bourgmestre Véronique Bonni.