La catastrophe de la Soor, soixante ans déjà

Voici 60 ans, la Soor en furie avalait 6 ouvriers, dont 5 Italiens, affectés à la construction du tunnel reliant la rivière au Lac de la Gileppe.

Yves HURARD
La catastrophe de la Soor, soixante ans déjà
CATASTROPHE DE LA SOOR 1952 ©ÉdA

Dès 1950, en vue de l’exhaussement du barrage de La Gileppe, un chantier s’ouvre avec le creusement du tunnel de la Soor, long de 2 478m et d’un diamètre de 2m30 qui doit acheminer l’eau de cette rivière en vue d’augmenter sensiblement la capacité du bassin récoltant du lac de près de 80 000mètres cubes par jour. On travaille jour et nuit, et un village d’immigrés italiens se crée, avec chapelle et cinéma, le long de la route de Hestreux à Eupen.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.