«Plus jamais d'arme sur moi»

Abdullah Zararsiz, un Baelenois de 32 ans domicilié à Fléron, avait, en juin dernier, joué au shérif dans les rues de Verviers. Il a passé deux mois en prison.

Jérôme JACOT

«Si je n'avais pas eu une arme, jamais je n'aurais poursuivi mes agresseurs. Une arme donne une incroyable force. Mais, j'ai compris mon erreur. Plus jamais je n'en aurais sur moi. J'ai vu que la vie pouvait basculer très rapidement.» La confession d'Abdullah Zararsiz une semaine après avoir été libéré par la chambre des mises en accusation de Liège.