Les voeux et les priorités de nos bourgmestres pour 2023 (1): Freddy Lejeune, à Aubel

Quels sont les voeux de chaque bourgmestre de la région verviétoise pour ses concitoyens et quelles sont ses priorités pour sa commune en 2023?

F.F.
 La physionomie d’Aubel est vouée à changer avec plusieurs projets.
La physionomie d’Aubel est vouée à changer avec plusieurs projets. ©Pierre LEJEUNE 

"Après toutes les crises, le Covid, les inondations, même si on n’a pas été fort impactés, la crise énergétique, l’accueil des réfugiés ukrainiens…", le bourgmestre d’Aubel, Freddy Lejeune, souhaite le retour de la sérénité: "On aimerait bien de tomber dans une période un peu plus sereine et que la crise énergétique n’impacte pas trop tous les habitants, qu’ils soient d’Aubel, ou pas et que l’on revienne à une situation normale."

L’année 2023 s’annonce également bien chargée pour la Commune, avec l’aboutissement de plusieurs gros projets dont les habitants entendent parler depuis de nombreuses années déjà: "En 2023, ce sera l’ouverture du centre culturel, qui est en construction depuis deux ans. C’est la grosse nouveauté et ce sera un plus au niveau culture pour Aubel. Puis, on a pas mal d’autres projets que nous avons lancés: on espère la concrétisation de l’hôtel avec la revitalisation urbaine ou encore du terrain de padel au niveau sportif. On espère surtout finaliser et lancer les procédures courant 2023 pour le très gros projet de la Driesch 2. Ce seront des maisons unifamiliales qui iront à côté de la Driesch 1, c’est l’entreprise Batico qui gère ça. Cela va changer la physionomie de ce coin-là. C’est une demande, il faut urbaniser au maximum tout en respectant toutes les études de sols de la ZACC, etc. Cela fait 20 ans que l’on est dessus, donc on espère que cela va aboutir cette fois-ci !"

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...