Thimister-Clermont: le cheval, cocoach, pour percevoir les non-dits

Christine Roulet est équicoach depuis 2019. Le cheval fait partie intégrante de ses séances de coaching individuelles ou collectives.

France Fouarge
 La séance se déroule à pied, à côté d’un cheval ou de chevaux.
La séance se déroule à pied, à côté d’un cheval ou de chevaux. ©ÉdA LABEYE Philippe 

« Le cheval est un animal de proie et grégaire, il vit en troupeau selon une hiérarchie bien organisée. Et de ce fait, il est toujours à l’affût et a une perception de son environnement exacerbée « , explique Christine Roulet, équicoach à Thimister-Clermont, à la tête d’ »Et qui coach ? ». Cette caractéristique lui permet d’être un collègue de taille au moment d’aborder différentes problématiques que ce soit avec les enfants, les ados, les adultes, seuls ou en groupes (familles, amis, team building...). « Quand le cheval est en contact avec l’humain, il perçoit ce qu’il y a en nous. En moyenne, 95% de nos actes sont inconscients. Le cheval perçoit aussi ces 95% d’inconscients, de non-dits. » Après une carrière dans le secteur bancaire et financier, la Bruxelloise d’origine s’installe en 2010 avec son mari à Thimister-Clermont pour changer de vie. De fil en aiguille, elle se réoriente vers l’équicoaching.