La clinique Saint-Joseph de Saint-Vith réduit ses capacités d’accueil

Faute de personnel, la clinique Saint-Joseph de Saint-Vith réduit ses capacités d’accueil. « Pour garantir des soins de qualité ».

La Rédaction de L'Avenir
 Une réduction du nombre de lits est prévue en médecine interne et chirurgie.
Une réduction du nombre de lits est prévue en médecine interne et chirurgie. ©IMAGEGLOBE  – photo prétexte

"Afin de continuer à offrir au personnel de bonnes conditions de travail et d’éviter une surcharge de travail, la clinique réduit ses capacités d’accueil en médecine interne et en chirurgie" , a-t-elle annoncé ce mardi dans un communiqué.

La clinique, qui recrute activement du personnel, a du mal à en trouver. "Nous sommes fiers de pouvoir compter sur des collaborateurs motivés attachés à la clinique. Bien que nous offrions à nos employés de bonnes conditions de travail, nous ne sommes pas épargnés par la pénurie de personnel qui touche l’ensemble du secteur de la santé. La demande de soins augmente, les durées de séjours diminuent dès lors la charge de travail augmente et les besoins en personnel sont de plus en plus importants" , explique Gaëtan Dumoulin, directeur général.

Cette réduction du nombre de lits signifie que la clinique peut accueillir moins de patients dans ses services. Si une admission n’est pas possible par manque de place, l’hôpital organisera une admission dans un autre hôpital pour que le patient puisse recevoir les soins nécessaires et de qualité les plus adaptée à son état. Les patients actuellement hospitalisés ne seront pas transférés, sauf en cas d’indication médicale.

"Cette décision a été prise en vue d’assurer la sécurité et la qualité des soins des patients hospitalisés et de garantir le bien-être de nos collaborateurs, en leur garantissant leurs congés."

Une autre mesure est le recours à un soutien administratif et logistique dans les services de soins. "La charge de travail administrative et logistique est de plus en plus importante, c’est pourquoi nous souhaitons aider les services de soins avec ce personnel supplémentaire" .

La clinique Saint-Joseph demande donc de la compréhension de la part de la population. "Nous ne doutons pas de son soutien" .