Assises de Liège : une enquête de moralité très défavorable à l'accusé Laurent Silien

Les premiers témoins de moralité de Laurent Silien ont été entendus mardi après-midi devant la cour d'assises de Liège. L'accusé a été décrit comme un homme fainéant.

Belga (avec R.G.)
 Les derniers témoins de moralité de l'accusé seront entendus mercredi matin.
Les derniers témoins de moralité de l'accusé seront entendus mercredi matin. ©BELGA 

Les premiers témoins de moralité de Laurent Silien ont été entendus mardi après-midi devant la cour d’assises de Liège. L’accusé a été décrit comme un homme fainéant lors d’une enquête de moralité qui lui est défavorable.

Elle a démontré que Laurent Silien a été perturbé durant son enfance par la séparation de ses parents. Il a arrêté ses études à 16 ans pour faire différentes formations, sans succès. Durant ses études primaires, il a été décrit comme un enfant serviable, discret et timide, déjà costaud pour son âge. Pendant ses études secondaires, il a tenu des propos racistes envers un élève et s’est montré hautain et méprisant envers les professeurs ou la direction.

Laurent Silien a poursuivi son apprentissage dans la restauration mais sans succès. Il a occupé divers emplois intérimaires et est devenu monteur de châssis pour une société, qui l’a licencié pour manque d’assiduité, retards et absences. En octobre 2018, il s’est retrouvé sans emploi après avoir négligé des formalités administratives.

L’accusé n’avait pas connu de relations sentimentales concrètes avant de rencontrer Karine Iskounene, de 21 ans son aînée.

Le frère de l’accusé l’a décrit comme un homme qui n’a pas le goût de la vie et qui se laisse aller. Menteur et mystérieux, il a connu des épisodes de pyromanie. "C’est un prometteur de bons jours et un arnaqueur. Il ne participait que rarement aux tâches de la maison. Il est peu fiable et laxiste. Il a toujours une excuse" , a précisé le témoin.

Lorsqu’il a quitté la chambre qu’il occupait chez sa mère, Laurent Silien a laissé l’endroit dans un état indescriptible.

Laurent Silien a encore été décrit par les membres de sa famille comme un individu qui ne supportait pas d’avoir tort, qui était dépensier, soupe-au-lait et agressif. Il pouvait se montrer agréable lorsqu’il était sobre mais agressif, grossier et provoquant sous l’influence de la boisson.

Les derniers témoins de moralité seront entendus mercredi matin. Les plaidoiries des avocats de la partie civile débuteront mercredi après-midi.