À Walcourt, tous unis en faveur de la « BiodiverCité »

Les citoyens, les agriculteurs et le service communal de l’Environnement de Walcourt sont les acteurs des effets du changement en faveur de la biodiversité.

Vincent PINTON

À leur niveau, les communes mettent en œuvre des actions en faveur de la biodiversité. Le "Plan Maya", la "Semaine de l’Arbre", les "Cimetières Nature" et le "Plan communal de développement de la nature" (PCDN) en constituent quelques-unes. Dans un souci d’efficacité et d’un impact plus fort en faveur de la Nature, toutes ces actions sont regroupées sous l’appellation "BiodiverCité", a-t-on appris lors d’une récente réunion du PCDN de Walcourt. Le service Environnement joue un rôle majeur dans la mise en œuvre de toutes ces actions. "Parmi celles-ci, nous avons planté sept cents mètres de haie entre Mertenne et Clermont", déclare Éric Deroover, le responsable du service Environnement de Walcourt. "Notre choix s’est porté sur des espèces indigènes et mellifères telles que l’aubépine, l’érable champêtre, le troène ou la viorne. Cet endroit n’a pas été choisi par hasard: il s’agit de la grande plaine agricole de Thudinie où il est important de reconstituer le maillage écologique", poursuit-il. Éric Deroover précise que, pour la facilité des agriculteurs, il est préférable de planter des haies plutôt que arbres. Cela gène moins le passage du charroi agricole.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...