Beaumont : avec la fibre du contact, Amélie est passée du prêt-à-porter à l’accueil des enfants

Amélie décide de se consacrer à sa passion: elle devient accueillante d’enfants tout en hébergeant un bébé en mal de famille.

Stéphane Lust

La pandémie a eu raison de l'enthousiasme d'Amélie Scaillet, qui tient deux boutiques de prêt-à-porter à Beaumont et à Mont-sur-Marchienne. "Le Covid nous a menés la vie dure! Nous traversons des périodes difficiles. J'ai dû revoir ma manière de vendre. Il a fallu faire preuve d'imagination pour continuer à travailler: faire des direct live sur les réseaux sociaux, vendre à distance, présenter les nouveautés sur Facebook… Je n'aime pas ça, c'est impersonnel!" déplore Amélie.