Le marché nocturne confié à la maison des jeunes

Le marché nocturne de Nismes attire chaque année environ 15 000 personnes. Son organisation est désormais confiée à la maison des jeunes.

Patrick LEMAIRE
 Nismes sera à nouveau envahi lors du marché nocturne cet été. Il sera organisé par la maison des jeunes.
Nismes sera à nouveau envahi lors du marché nocturne cet été. Il sera organisé par la maison des jeunes. ©ÉdA – 60113932444

C’est le grand rendez-vous à Viroinval, chaque année: le marché nocturne de Nismes est un énorme bazar où se vendent des vieux plats en faïence à côté de gadgets made in China, de saucisses grillées au barbecue et de poteries locales. "C’est un marché libre, on peut y vendre de tout", nous explique Alain Bouko. Avec Maguy Champagne, ces deux bénévoles du syndicat d’initiative assument quasiment seuls l’organisation de l’événement qui attire entre 12 000 et 17 000 personnes sur les rives de l’Eau Noire.

Utilisons l’imparfait: ils assumaient, car dès cette édition, la maison des Jeunes de Viroinval prendra le relais de l’organisation. "Nous assumerons une transition avec eux cette année, rassure Alain Bouko. Organiser à deux, c’était trop difficile. Un marché nocturne, c’est beaucoup d’organisation pour aller rechercher les ambulants, prévoir l’électricité, l’éclairage, les prairies, les bénévoles, etc. Et ceci pour peu de rentrées au vu des frais encourus, d’autant que nous avons rarement eu du beau temps, il faut bien l’avouer !"

Après un premier appel aux associations locales l’an dernier, le duo d’organisateurs envisageait d’arrêter l’aventure. "Nous avons eu des propositions de la part de privés mais cela ne nous intéressait pas: nous voulions que ce soit une association de Viroinval qui reprenne le flambeau."

La maison des jeunes s’est dès lors proposée, au grand soulagement du duo.

Le rendez-vous reste donc fixé ce vendredi 11 août de 18 h à 2 h du matin, comme chaque année depuis plus de trente ans.

"Ce qui fait le succès du rendez-vous, c’est le mix entre des animations et des stands de tous les genres", nous explique Alain Bouko qui se réjouit aussi que l’événement soit maintenu pour le secteur horeca local: "Avec les cafés, restaurants et associations, on compte entre 1500 et 2000 places assises lors de l’événement." S’il fait beau, elles seront toutes occupées ce 11 août !

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...