Dans un jardin de Viroinval, "une forêt de cannabis"

L’agression d’un mineur commise en mai 2019 a permis le démantèlement d’une culture et d’un trafic de cannabis, quelques mois plus tard.

s.m.
 Des peines allant de 12 à 18 mois de prison sont requises.
Des peines allant de 12 à 18 mois de prison sont requises. ©BELGA  

Au final, comme l’a indiqué l’instigateur, la culture de cannabis a échoué. Personne n’a tiré de profit. Des peines allant de 12 à 18 mois de prison sont tout de mêmes requises.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.