« Terminus, tout le monde descend ! » dans l'enfer du Viroin

La seconde édition du trail "l’Enfer du Viroin by Train" a attiré un peu plus de 350 traileurs, ce dimanche matin, du côté de Nismes.

Amandine Gilson
« Terminus, tout le monde descend ! » dans l'enfer du Viroin
Le podium de la petite distance avec Becue, Defosse et Noël.

9 h 30, "les passagers sont priés de monter à bord". L’Enfer du Viroin by Train aurait pu débuter de cette façon. C’est en effet sur le coup de 9 h 30 que les participants sont invités à grimper dans un train à vapeur en direction de leur endroit de départ. L’ambiance est particulière, les trajets propices à de nouvelles rencontres. Le trajet est plus ou moins long, en fonction de la distance choisie, soit 14 mais finalement 15, soit 24 kilomètres. Débarqués sur le quai, et après un petit échauffement d’une vingtaine de minutes, ils doivent ensuite rallier l’arrivée, le terrain de football de Nismes. Chouette concept, qui permet donc une course en ligne et non pas une boucle comme on peut le voir sur les épreuves plus traditionnelles.

L’événement est annoncé comme sold out. Ils sont finalement 351 au départ de l’épreuve. Les conditions climatiques sont idéales pour la pratique de la course à pied, pour le plus grand plaisir des participants. Sur la petite distance, après 15 bornes et près de 450 mètres de dénivelé positif, le premier à franchir la ligne d’arrivée est Remy Becue. C’est dans les difficultés qu’il parvient à faire la différence sur Lucas Defosse, plus à l’aise dans les descentes. Il faut dire que ce dernier, tout juste diplômé "Physical Training Instructor" à La Défense, reprend seulement les entraînements trail plus sérieusement, après une grosse année à se concentrer sur sa formation. Evan Noël s’empare de la troisième place. Chez les dames, la victoire revient à Laurence Triffaux, devant Félicie Akkermans et Nathalie Doumont.

D’Orchymont, encore et toujours

La longue distance et ses 750 mètres de dénivelé positif sont un peu plus populaires que la petite distance. Il faut moins de deux heures au vainqueur, Philippe Steevens, pour parcourir la distance. Il compte près de deux minutes d’avance sur François Grell. Tanguy Van Nieuwenhove complète le podium. Inscrite également sur le Trail Series de Namur, qui se déroule au même moment, Charline D’Orchymont fait le choix de l’originalité en préférant s’aligner sur l’Enfer du Viroin by Train. Elle s’impose avec plus de deux minutes d’avance sur Morgane Hidrio. Audrey Guilmot termine avec quatre minutes de plus au chrono.

La seconde édition de l'épreuve est donc une réussite, avec un concept original et qui plait beaucoup. Vivement la suivante!

Classements complets : 14.00 km | 24.00 km