Feu vert pour les plaisanciers sur la Sambre

Erquelinnes, Thuin et Aulne ont accueilli les festivités saluant la réouverture de la navigation de plaisance sur la Sambre, dans un programme remanié.

J.D.M.
Feu vert pour les plaisanciers sur la Sambre
La plaisance sur la Haute Sambre a un bel avenir devant elle. ©ÉdA – 501526059428

«Quand on navigue, on sait d'où on part mais on ne sait ni quand, ni combien de temps on mettra pour atteindre sa destination». Ces propos d'Anne Ackermans résument assez bien la manière avec laquelle les organisateurs ont dû jongler avec les conditions de navigation pour adapter leur programme initial de festivités prévues pour saluer la réouverture de la «voie royale pour Paris». «Il était prévu que des bateaux de plaisance français retrouvent leurs homologues belges à Erquelinnes le 21 juillet. La veille au soir, nous étions encore à l'arrêt dans le nord de la France, en raison des interdictions de naviguer. Finalement, nous sommes arrivés moins d'une heure avant la réception officielle programmée avec les autorités de la municipalité» poursuit la présidente de l'Association Nationale des Plaisanciers en Eaux Intérieures. De son côté, la flottille belge, qui était escortée par trois navires du Corps Royal des Cadets de Marine des sections Ittre-Charleroi et Namur, aurait dû faire escale à Aulne et Thuin le week-end précédent, avant de rejoindre Erquelinnes le jour de la fête nationale. Les inondations et l'interdiction de naviguer jusqu'au lundi 19 juillet ont bouleversé le programme, et c'est finalement à la hâte que les plaisanciers ont remonté la Sambre pour arriver à l'heure au rendez-vous frontalier.