Thudinie: tirs nourris contre le stop à la RN54

Le rabotage du plan infrastructures 2019-2024 en Wallonie a valu un feu nourri de questions au nouveau ministre Philippe Henry.

Nathalie Bruyr

Le ministre wallon de la mobilité et des infrastructures, Philippe Henry (Écolo) a été questionné à ce sujet lundi en commission du parlement wallon, par les députés concernés par l’abandon des chantiers routiers. Parmi ceux-ci, il y a celui de la RN54, dont la liaison entre Lobbes et Erquelinnes est attendue depuis 40 ans.