Cobby, une jeune mascotte qui a du chien

Les festivités du100e anniversaire de la Fédération cynologique internationale ont été lancées vendredià Thuin.

Nathalie Bruyr
Cobby, une jeune mascotte qui a du chien
NBRU THUIN CHIENS ©EdA

La Fédération Cynologique Internationale (FCI) est au monde du chien ce que la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est au monde du ballon rond. Elle regroupe 86 sociétés nationales, dans autant de pays sur cinq continents. Elle homologue les standards de race établis par ses membres, supervise la validité des concours et la reconnaissance des juges, ou encore organise des événements majeurs comme des expositions ou championnats mondiaux. À ce titre, et pour célébrer ses 100 ans d'existence, quoi de mieux qu'une mascotte, qui, à l'instar de ce qui se fait aux J.O. ou en Coupe du monde, représentera la FCI dans ses grandes manifestations internationales dédiées au meilleur ami de l'homme. Cobby a donc été baptisée ce vendredi à la Distillerie de Biercée à Ragnies, au cours d'une soirée rassemblant les responsables de la fédération et les amis thudiniens des chiens de race. Elle servira désormais d'emblème et de support de communication à une société reconnue internationalement mais curieusement méconnue à Thuin, où elle a pourtant son siège social depuis 1954 et occupe pas moins de 13 personnes. Pourquoi Thuin, alors que ses activités nécessitent de nombreux contacts et voyages à travers le monde ? «Tout simplement parce qu'à la naissance de la FCI, il a été décidé de fixer le siège social au domicile du secrétaire général de l'organisation» explique le directeur exécutif Yves de Clercq. Ce secrétaire devait être issu d'un des cinq pays fondateurs, la Belgique, Société Royale Saint-Hubert), la France (Société Centrale pour l'Amélioration des Races de Chiens en France), les Pays-Bas (Raad van Beheer op Kynologisch Gebied in Nederland), l'Allemagne (Deutsche Kartell für Hundewesen et Delegierten Commission) et l'Autriche (Oesterreichischer Kynologen Verband). Ce fut un Belge, et, en 1954, un Thudinien en la personne de Charles Gendebien. Depuis lors, la FCI a gardé son siège sur la place Albert Ier à Thuin et est toujours dirigée par un Thudinien, M.de Clercq. Et le lien va encore se resserrer dans les prochains mois puisque le conseil communal a récemment voté le titre de « Thuin, Capitale mondiale du chien », avec la volonté de pérenniser et valoriser les activités de la FCI dans notre région.¦

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...