Sivry-Rance : les poids lourds en transit exclus des villages

Sivry-Rance: les poids lourds en transit exclus des villages

Nathalie Bruyr
Sivry-Rance : les poids lourds en transit exclus des villages
Seules les routes régionales N596 et N53 pourront être empruntées par les plus de 5 tonnes. Reste l’exception rançoise, avec la rue des Combattants qui doit pouvoir accueillir les déviations lorsque le circuit de Chimay ferme.

Le prochain conseil communal de Sivry-Rance reviendra à la salle du conseil de la maison communale, le jeudi 24 mars prochain à 20 h. Après l'approbation du rapport annuel du PCDR, les élus se pencheront sur la proposition de création d'une zone limitée aux véhicules de maximum 5 tonnes. Il s'agit d'interdire aux camions en transit d'échapper à la taxe OBU en empruntant les voiries communales plutôt que la N53. "Depuis l'instauration de cette taxe, les villages sont de plus en plus souvent traversés par des poids lourds étrangers qui n'ont rien à y faire et dégradent des routes qui ne sont pas adaptées à ce type de trafic, nous explique le bourgmestre Jean-François Gatelier. L'interdiction porterait sur 90% du territoire de Sivry-Rance. La rue des Combattants, menant vers Froidchapelle, devra néanmoins rester autorisée aux camions, car il s'agit de l'itinéraire de déviation lorsque le circuit de Chimay est fermé". Le point soumis au vote du conseil est un accord de principe. "Avant de voter l'accord définitif, nous voulons rencontrer les maires français frontaliers, histoire de bien concerter l'interdiction". Et à terme, les applications mobiles de circulation pourront intégrer l'interdiction dans leurs itinéraires, évitant ainsi aux poids lourds de se retrouver dans les villages en suivant les indications de leur GPS.