Sivry-Rance: l’avenir incertain de la société d’histoire

Le nouveau décret sur les musées met en difficulté le fonctionnement de la société d’histoire régionale de Rance.

Nathalie Bruyr
Sivry-Rance: l’avenir incertain de la société d’histoire
Les archives de la société d’histoire seront conservées et accessibles au Musée du marbre. ©ÉdA – 501234625022

Historiquement, les destins des Musée du marbre et Société d'histoire régionale de Rance (SHRR) sont intimement liés. Une seule ASBL chapeaute les deux, et la frontière est parfois ténue entre les travaux de recherche de l'un et de l'autre. «Il va falloir séparer les deux activités en deux ASBL, et trouver un nouveau siège social pour la SHRR, regrette Michèle Herlin, la présidente de l'ASBL. Du personnel du musée ne pourra plus réaliser des travaux pour la société d'histoire par exemple, et les bénévoles ne se bousculent pas au portillon, hélas. Cela va nous contraindre à mettre la SHRR en stand-by, le temps de trouver des solutions