Des aliénations toujours très discutées

Le conseil communal s’est penché, pourles accords de principe, sur des aliénations de terrains qui ont déjà beaucoup opposé les 2 groupes politiques.

Nathalie Bruyr
Des aliénations toujours très discutées
La vente des terrains communaux revenait sur la table du conseil, pour un accord définitif cette fois. ©EdA

La première, à l'angle des rues du Touquet et de Sourenne avait reçu un accord de principe le 29 décembre dernier. Il s'agit de 4 parcelles de terrains, dont une prairie d'1 ha. Pour l'opposition ACE, Francis Biset regrette que les terrains soient vendus à une valeur inférieure à l'estimation de l'expert et sans publicité. «Nous sommes d'accord pour ce qui est des trois fonds de jardins, mais pas pour la pâture, alors qu'en face, une autre pâture est vendue avec publicité; il y a deux poids deux mesures, et au final, ce sont les citoyens qui y perdent puisque la procédure avec publicité montre que cela peut faire monter le prix». ACE regrette aussi que le vote ne différencie pas les 4 lots. La discussion s'engage, toujours avec les arguments du traitement différencié de l'une ou l'autre aliénation d'un côté, celui de la procédure faisant suite au recours précédent de l'autre. ACE demande alors une suspension de séance avant de revenir et s'abstenir au vote «pour ne pas pénaliser les riverains concernés par l'achat de leur fond de jardin, précise Francis Biset. À l'avenir, nous souhaitons de ce type de vote soit scindé par lot. ».