La source des malades

Si vous entrez dans le village de Montbliart, la plus petite commune de l'entité de Sivry-Rance, par la Pierre qui tourne de Sautin, obliquez, à droite, au pied de la côte Grand Chemin . Poursuivez votre route, sur près de 2 km, dans le bois. À mi-côte, sur la gauche, vous découvrirez le panneau «Source des malades».

La source des malades
12895963 ©© EdA

Qu'en est-il de cette source qui se jette dans le ruisseau de l'Eppe? Personne ne le sait mais toujours est-il que, depuis des temps immémoriaux, on y vient chercher l'eau. De nombreux voisins, tant français que belges, viennent s'y approvisionner.

Est-ce la raison pour laquelle on l'appelle source des malades ? Est-ce pour contredire la science et prouver qu'elle est tout simplement potable? Personne non plus ne pourrait le dire!

D'après certaines... sources, son eau est à la fois si douce et bonne à boire que beaucoup de gens de la région viennent s'y approvisionner. C'est pourquoi on croit plus facilement aux bienfaits de Dame Nature .

Autrefois, cette source s'appelait La Pisselotte et, comme toutes les sources des environs, elle reçut la visite de bien des maux, de bien des plaies, qu'elle soigna, vaille que vaille.

Signalons encore que, lors des canicules de 1976, la source fut grandement sollicitée. On y venait, à tout moment, avec cruches, bidons, bouteilles. Alors que, partout dans la région, l'eau était rationnée, comme par enchantement et pour faire la nique, elle continua à couler.

Maintenant, elle est moins sollicitée et, à la voir, on dirait qu'elle s'ennuie.Ch.C.