ODC en cabaret-concert intimiste

Formule intimiste cette année pour la «fiesta ODC», à Grandrieu. Mais sous les lumières tamisées, l'ambiance était bien rock'n roll...

Nathalie Bruyr
ODC en cabaret-concert intimiste
12359122 ©© EdA

Après une a nnée riche en prestations, le groupe One Day Clinic est revenu sur ses terres gradrieutoises pour livrer un concert privé à ses fans de la première heure. Les 130 cartons d'invitations avaient bien vite été écoulés et l'on attendait avec impatience de voir ce que réservait cette nouvelle formule, plus intimiste.

Tables nappées, bougies et service digne d'un club exclusif ont séduit.

D'autant plus que l'apparence tamisée des lieux n'a pas guéri nos fous chantants, ni calmer leur public.

Le cocktail était délicat, mais le choix des morceaux a fait monter la sauce. De la douceur dans les premières notes, de la puissance dans la voix pour tétaniser, du rythme pour donner envie de bouger, et, au final, un déluge d'accords toniques pour entraîner la salle au pied de la scène au terme d'une folle farandole.

Leurs premières fiestas invitaient à découvrir et mettre en valeur quelques groupes amis. Pour cette édition 2010, c'est une variation sur fond d'ODC que l'on a découvert. Fun Carton ouvrait la soirée. Ses membres n'étaient pas totalement inconnus puisque «Chaby» et Greg «La pieuvre», d'ODC, en constitue le noyau de base.

À leurs côtés, Denis à la contrebasse et Mélissa au micro, ont su imprimer leurs marques et révéler de jolis talents, à suivre.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.