Il n'y a pas eu photo à Rance

Grands favoris de la série, ils ont répondu à l'appel avec un 6-0 sans appel. Co-leaders, les Marbriers de Rance avaient trébuché (1-1) dimanche passé, dans le derby face à leur bête noire, Sivry. Ils avaient donc la ferme intention de reprendre une marche en avant qui passait par un succès à domicile. Mais la rencontre s'annonçait délicate. D'autant que le capitaine Alexandre Elis, blessé (entorse de l'épaule), et Francis Putman, suspendu, manquaient à l'appel.

Antépénultième de sa série l'an passé, Saint-Amand-Brye a fait peau neuve après avoir connu un véritable exode. Jean-Christophe Bille a remplacé Jean-Louis Chaput. Après un début de championnat délicat, les anciens joueurs de Ligny B et compagnie semblent avoir trouvé leur vitesse de croisière. Mais ils étaient eux aussi affaiblis par la suspension de leurs deux attaquants, Christophe Paoli et Christophe Ruytenbeek.

«Nous devions nous reprendre après notre mauvaise prestation à Sivry avouait Luc Quertinmont, le coach rançois. Notre force réside dans l'esprit d'équipe et dans l'expérience de certains transferts qui ont évolué plus haut. Le bilan est positif, car nous avons déjà rencontré Presles, Boussu-lez-Walcourt, Sivry, Goutroux B, Mominoise B et Beaumont B. Le championnat sera long et la régularité paiera. Notre objectif est toujours la montée directe en P3 ou via le tour final.»

«Nous remontons la pente analysait Jean-Christophe Bille, l'entraîneur visiteur, à peine remis d'une blessure contractée contre Erpion B. En début de saison, nous ne parvenions pas à jouer au foot. En raison des nombreux absents enregistrés depuis les trois coups du championnat, nous ne tirons pas trop mal notre épingle du jeu. Notre objectif est une place dans le top 5 ou 6.» P.C.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.