Sivry-Rance : non aux éoliennes à Grandrieu

L'annonce d'une réunion d'information concernant un projet de parc éolien a provoqué la réaction des Grandrieutois.

Sivry-Rance : non aux éoliennes à Grandrieu
11822423 ©© EdA

Jacques Jouniaux e t le docteur Alain Marchandise ont réagi à la demande de permis pour un parc éolien déposée par la société KDE Energy Belgium. La réunion d'information préalable programmée le 23 juin a été annulée car la demande était incomplète. Une prochaine séance serait programmée en septembre.

Le projet intervient dans le PALE (Plan d'Actions Locales Énergies) approuvé par le conseil communal de Sivry-Rance en avril 2009.

Une mobilisation avec Hestrud

Une première réunion des opposants au projet éolien s'est tenue début juillet chez M. Marchandise. Des habitants d'Hestrud, village français voisin, y ont participé. Une réunion vient de se dérouler dans la cour de la mairie, mise à disposition par le maire M. Herbet, dans un esprit d'ouverture démocratique. Une bonne quarantaine de personnes a participé à cette séance et écouté les arguments développés par Michel Dubois, coordinateur de l'ASBL Vents de raison et Pol Adam, riverain du parc éolien de Perwez en Brabant wallon.

Michel Dubois a fait l'inventaire des bonnes raisons de refuser l'éolien, surtout terrestre, avec des arguments sur les zones de sensibilité paysagère, les études de vents (cartes devenues confidentielles en Région wallonne), les nuisances envers les oiseaux et les chauves-souris, la détérioration importante des voiries (1 éolienne = 90 semi-remorques), le petit gabarit des routes concernées, l'attrait financier lié aux certificats verts ainsi que l'utopie de la participation citoyenne.

Pol Adam a présenté au public des reportages photographiques sur le parc éolien de Perwez ainsi que les travaux de réparation effectués début juillet 2010 sur une éolienne montée il y a 10 ans et présentant une importante fuite d'huile et des fissures sur les pales.R.J.

www.ventderaison.com

Projet PALE : www.sivryrance.be

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.