Les Femmes Prévoyantes Socialistes fêtent leur cent ans à Philippeville

Ce samedi, les Femmes prévoyantes socialistes de la province de Namur ont célébré leurs 100 ans d’existence au Centre culturel de Philippeville.

V.P.
 Les Femmes prévoyantes socialistes (FPS) ont fêté leurs 100 ans à Philippeville.
Les Femmes prévoyantes socialistes (FPS) ont fêté leurs 100 ans à Philippeville. ©Vincianne Gouttebarge

Dès sa création en 1922, le mouvement des Femmes prévoyantes socialistes (FPS) s’est constitué en caisse de mutuelle de santé. Parallèlement, les militantes ont commencé à développer de nombreuses actions ayant pour objectif de permettre à toutes d’acquérir la liberté et de participer au droit à l’émancipation des femmes. "Il faut bouger, avancer, progresser, évoluer au quotidien vers une plus grande égalité entre les hommes et les femmes", martèle Laurence Plasman, la présidente des FPS du Namurois. Dans l’allocution qu’elle a prononcée à l’occasion de ce siècle de lutte, elle a retracé l’investissement des militantes des comités locaux. Au fil des années, ces derniers ont répondu aux besoins des femmes et des familles par la création de crèches, de structures d’accueil extrascolaires, de centres de planning familial et d’un centre d’accueil pour les victimes de violences conjugales.