Un cahier d’histoire sur l’épopée du rail en Entre-Sambre-et-Meuse

Les nombreuses industries installées en Entre-Sambre-et-Meuse expliquent l’arrivée précoce du chemin de fer dans notre région.

Vincent Pinton
Un cahier d’histoire sur l’épopée du rail en Entre-Sambre-et-Meuse
Treize ans seulement après l’inauguration de la première ligne de chemin de fer belge, le rail arrivait à Walcourt. ©garesbelges.be

Dans un nouveau cahier d’histoire locale, publié par l’ASBL Musée de Cerfontaine, André Lépine explique que d’autres voies de communication avaient été imaginées pour désenclaver l’Entre-Sambre-et-Meuse avant le rail. Dès 1829, la Chambre du Commerce de Charleroi avait proposé de construire un canal reliant Thuin à Chimay avec une "rigole" vers Couvin, pour desservir les forges de la région couvinoise. Ce projet, qu’on imagine gargantuesque, a très vite été abandonné au profit d’un autre canal qui aurait relié Marchienne à Cerfontaine en suivant le cours de l’Eau d’Heure; avec une jonction au moyen d’écluses vers la Brouffe et le Pays de Couvin.