Foot: évaluer la pollution

Le terrain de foot de Philippeville est revenu sur le tapis jeudi soir. Dans le budget 2018, un montant d’1 065 000€ (dont 502 000€ de subsides) est prévu pour l’aménagement d’une pelouse synthétique sur le site actuel.

Mais il faudra, au préalable, dépolluer le sous-sol puisque l’endroit a, jadis, servi de décharge. «La somme budgétée est maximale afin de pouvoir répondre au pire scénario de dépollution», explique le bourgmestre. Ce vendredi, nous allons désigner une société spécialisée qui sera chargée, dans les 35 jours, d’analyser la pollution du sol.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.