Boxe thaï pour tous

Le club de boxe thaï de Philippeville a été créé voici trois ans et il s’entraîne dans le hall omnisports. La boxe thaï est un mélange de plusieurs arts martiaux.

François-xavier Heynen

Le président, et entraîneur, M. Nicolas Maricci est une figure sportive très connue: ancien champion et plusieurs fois vice-champion de boxe thaï, 5e dan en arts martiaux, il est déjà professeur à Charleroi. L’entraîneur précise: «L’objectif du club est avant tout pédagogique et psycho-technique. Il s’agit principalement d’apprendre les mouvements. On utilise des combats simples et pédagogiques, avec un peu de contact, pour mettre en condition physique.» Ces exercices visent à maîtriser les mouvements des poings, des pieds, des genoux et des coudes. Mais le caractère pédagogique n’exclut pas la participation à des compétitions comme le précise le président: «Dès que le niveau de notre club sera bon, on pourra penser à s’inscrire dans des compétitions mais, pour l’instant, ce sont des débutants donc il faut s’entraîner et s’améliorer». Des débutants qui peuvent d’ailleurs être très jeunes puisque le club accepte les enfants dès l’âge de cinq ans. Adultes et enfants participent bien entendu à des cours séparés. Les cours ont lieu le lundi pour les enfants et le mercredi pour les adultes. Pour les têtes blondes, le formateur est M. Benoît Roth, de Walcourt, un militaire et instructeur de sport par ailleurs titulaire du Mérite Sportif de la Défense et lui aussi passionné d’arts martiaux: «On a commencé, au début du club, avec cinq enfants et nous sommes aujourd’hui une quinzaine de membres de moins de douze ans. Je me réjouis de constater que les plus assidus évoluent très bien.» L’avenir du club semble donc bien assuré.