Nalinnes : la pharmacie du Bultia expérimente le vrac

À Ham-sur-Heure-Nalinnes, la pharmacie du Bultia sert de laboratoire à une expérience pilote zéro déchets avec

D.A.
 Alizée Van Malder et la pharmacienne Dominique De Longueville devant le nouveau distributeur de vrac.
Alizée Van Malder et la pharmacienne Dominique De Longueville devant le nouveau distributeur de vrac. ©- 

Après les commerces d’alimentation et du secteur de la cosmétique, ce sont les pharmacies et parapharmacies qui voient débarquer des produits en vrac. Située en bordure de la N5 à Ham-sur-Heure-Nalinnes, la pharmacie du Bultia a été choisie par l’enseigne Mustela pour participer à un projet pilote. Comme l’annonce en façade une imposante communication visuelle, elle dispose d’une installation automatisée de recharge de gel lavant pour bébés et enfants. Une première en Wallonie sur ce segment de marché. " Nous avons identifié ce point de vente pour son accessibilité et sa superficie bien adaptée ", explique la chef de produits Alizée Van Malder. Il s’agit également d’une commune où la population fait preuve d’une grande conscience écologique, avec des résultats de tri sélectif supérieurs à la moyenne. Le dispositif Mustela s’inscrit dans une démarche zéro déchet. Un flacon en verre consigné, et bientôt en plastique réutilisable, évite au consommateur de devoir acheter un récipient jetable. L’opération de remplissage est d’une simplicité… enfantine: il suffit de placer le contenant en dessous du bec verseur, un système détecte automatiquement sa présence. Ensuite, à partir d’un écran tactile placé à sa hauteur, le client commande la recharge désirée, soit de gel lavant traditionnel parfumé à l’avocat, soit de gel lavant bio végane pour un usage familial. Le produit est dosé au millilitre près et le flacon rempli en quatre à cinq secondes. La machine délivre une étiquette à coller au verso, avec toutes les indications de traçabilité. Si le prix est équivalent à celui des gels de la marque en emballage jetable, le vrac contribue à la réduction de l’empreinte carbone et à la sauvegarde de la planète. C’est un petit geste d’éco-responsabilité, observe Alizée Van Malder. Mustela veut étendre sa gamme de références en zéro déchet. Dans ce cadre, le projet pilote de Ham-sur-Heure-Nalinnes, à l’instar de ceux menés au nord du pays et à Bruxelles, fera l’objet d’un suivi permanent et d’une évaluation trimestrielle.