Entre-Sambre-et-Meuse: les dangers des armes folkloriques

Depuis le début de la saison, plusieurs accidents ont eu lieu avec des conséquences plus ou moins graves pour certains soldats.

Jonathan HOLVOET
Entre-Sambre-et-Meuse: les dangers des armes folkloriques
Plusieurs accidents, plus ou moins graves, sont survenus lors de tirs depuis le début de la saison des marches folkloriques. ©ÉdA – 5051182698

Entendre le son des fifres et des tambours ou sentir l’odeur de poudre après une décharge sont deux éléments indissociables d’une marche folklorique. Pour ce second aspect, la prudence doit être privilégiée par les tireurs que l’on retrouve généralement dans les pelotons de voltigeurs, grenadiers ou encore chez les tromblons.