Sortir le musée et le golf de la base

Dans le plan du BEP, un chapitre est réservé à la base de Florennes et plus particulièrement à son golf, son musée Spitfire et au projet de crèche dans l’ancien mess des officiers.

«Ces structures sont des atouts qui manquent de visibilité et d'accessibilité parce qu'elles se trouvent dans l'enceinte militaire, précise Alexandre Colot, du BEP. Or, avec l'arrivée prochaine des F-35 sur la base et les travaux de sécurisation qui seront nécessaires, il serait peut-être intéressant pour les autorités militaires de «sortir» le golf, le musée et la crèche du domaine militaire. Le périmètre de protection de la base pourrait être revu à cette occasion. Une nouvelle voirie de 300 m serait toutefois nécessaire.» Le Bureau économique de la Province propose également d'anticiper un projet de reconversion du centre pour demandeurs d'asile Fedasil qui constitue «un foncier muable à moyen terme».