La vie après le maïorat (5): à Florennes, Pierre Helson, le procrastinateur

Ils ont été bourgmestres. Depuis un an, c’est fini. Comment le vivent-ils? Découvrez-le dans notre série couvrant nos éditions Namur, Basse Sambre et Entre-Sambre-et-Meuse. Ayant tiré un trait sur la politique, Pierre Helson s’adonne à la cuisine, au bricolage, au jardin, aux voyages… Un planning chargé! Mais il a tout son temps.

La vie après le maïorat (5): à Florennes, Pierre Helson, le procrastinateur
La dernière acquisition de Pierre Helson, un motoculteur pour travailler au jardin. ©ÉdA – 50410827748
Jean-Luc Henrard

«Alors, on fait le tour des petits vieux?» Détendu, sifflotant, Pierre Helson n'a pas perdu son humour quand on lui expose le but de notre visite: voir comment il vit au quotidien, un an après avoir remisé l'écharpe mayorale. L'ancien bourgmestre de Florennes l'admet d'emblée, il a été surpris, presque inquiet, dès la fin de son mayorat.