Un deuxième projet éolien sur l'entité

On prend les mêmes et on recommence, huit kilomètres vers le nord. Les mêmes éoliennes qu'à Niverlée sont envisagées à Gochenée.

Patrick Lemaire

Greenwind est devenu Gestamp S.A. mais, à part cela, rien n'a vraiment changé : les machines montées par la société ont toujours un mât, d'une centaine de mètres de haut, sur lequel est posé un rotor avec trois pales d'environ 45 mètres.