La 347e de Mahia dans les Trois Vallées

Grosse participation pour le trail organisé par les promoteurs du Mémorial Delobbe. Et une nouvelle victoire pour Sébastien Mahia, la huitième de 2022.

Geoffroy Bruyr
La 347e  de Mahia dans les Trois Vallées
Une nouvelle victoire pour Sébastien Mahia, cette fois en trail, à Couvin. ©ÉdA – 501904727862

Samedi marquait le grand retour du Trail des Trois Vallées, annulé l’an dernier. Organisé par les promoteurs du Mémorial Delobbe et faisant partie du challenge de la Forêt du Pays de Chimay il a attiré 429 amateurs de sport au grand air au Couvidôme.

Quatre distances leur étaient proposées: 33 km (D + 890 m), 22 km (D + 585 m), 16 km (D + 440 m) et 12 km (D + 340 m) avec des départs étalés entre 9 h 30 et 11 h.

Sur la plus courte distance, Sébastien Mahia a obtenu sa huitième victoire de l'année, et la 347e depuis qu'il a enfilé des baskets. "C'est en discutant de notre programme du week-end que Fabrice Pasque, avec lequel je m'entraîne du côté d'Andenne, a évoqué ce trail, raconte-t-il. Il a beaucoup couru dans la région couvinoise par le passé et connaissait donc bien cette épreuve. Je me suis dit que faire 12 bornes serait une bonne préparation pour les Hivernales du lendemain à Bruxelles."

Cette dernière étant annulée samedi soir en raison d'un avis de tempête sur la capitale, Sébastien a couru en remplacement à Herstal (avec à la clé un nouveau podium à nouveau sur courte distance). "Ce trail couvinois me convenait plutôt bien car il n'était pas trop technique, contrairement à d'autres Il m'a clairement fait penser à une course du challenge Delhalle. En plus il faisait super-beau ce samedi matin donc c'était un chouette moment."

À 35 ans, le Namurois regorge encore d'ambition. "Je peux encore remporter de nombreuses courses. Autant en profiter tant que je suis en pleine forme! C'est ma huitième victoire de 2022, déjà. Je n'en avais encore jamais décroché autant si tôt. C'est de bon augure pour la suite mais mon gros objectif est surtout le championnat de Belgique de 100 km qui se déroulera en juin."

Vice-champion l'an dernier, il aimerait obtenir le titre mais aussi réaliser les minima (7 h 29) pour se qualifier pour le championnat du monde à Berlin. "Il faudrait donc que je gagne dix minutes. Ou être repêché car les trois meilleurs Belges seront sélectionnés."

Il a aussi l’intention de faire le marathon de Rotterdam en tant que lièvre pour un athlète malvoyant.

Des vainqueurs venus de l’Hexagone

De nombreux Français avaient fait le déplacement à Couvin. Et deux d’entre eux l’ont emporté: Benoît Verrier sur le 33 km et Guillaume Prieur sur le 16 km. Sur le 22 km, c’est un Liégeois, Michaël Castermans, le grand vainqueur.

Chez les féminines, Elene Rochus a été la plus rapide des quatre dames engagées sur le 33 km. Pauline Brodier, Céline Paroli et Émilie Manil sont reparties avec le trophée des gagnantes. La Couvinoise Elise Taminiau a pris la 3e place sur le 16 km.

Classements complets : 12.00 km | 16.00 km | 22.00 km | 30.00 km