Démolir l’hôtel Saint-Roch? L’ultime option

Le sujet a alimenté les conversations à Couvin ce week-end: Fagnes Beers pourrait démolir le beau bâtiment en pierre de Saint-Roch, dans le carrefour de la Libération. «Ce serait la dernière option», rassure Frédéric Adant.

Patrick Lemaire
Démolir l’hôtel Saint-Roch? L’ultime option
La bâtisse s’élève sur le carrefour de la Libération depuis des décennies. ©ÉdA – 501696303333

Après la récente polémique des travaux réalisés sur le Grand pont sans certificat de patrimoine, les Couvinois sont plutôt sur le qui-vive en ce qui concerne le patrimoine local. Or, dès la semaine dernière, une rumeur a enflé sur les rives de l’Eau Noire: Fagnes Beers, qui a acquis l’entièreté du site de l’ancienne usine Saint-Roch, compterait abattre le bâtiment de façade, superbe hôtel en pierres de taille qui embellit le carrefour de la Libération.