El Hachimi sur une autre planète

Ils étaient 551 athlètes à s’élancer, vendredi soir, à la Course aux Flambeaux. Parmi eux, un extraterrestre, Abdelhadi El Hachimi.

Amandine GILSON
El Hachimi sur une autre planète
Le départ du 5 kilomètres a ouvert sur un duel entre Thiry et Dumoulin. ©Amandine Gilson

Il s’est produit quelque chose qui arrive très rarement, vendredi soir, dans les rues de Couvin. Pointé du doigt par les organisateurs comme grand favori, Abdelhadi El Hachimi n’était pas sur la ligne de départ. Le marathonien, qui a loupé de peu sa qualification pour les derniers Jeux Olympiques de Rio, a en effet l’habitude d’arriver toujours «tout juste». Sauf que cette fois, il a loupé son coup, et s’est pointé avec une minute et vingt secondes de retard. Il a donc pris le départ seul, et a remonté petit à petit le peloton. Au total, pour arriver aux dix kilomètres, il fallait parcourir quatre tours de deux kilomètres et demi. À chaque tour, Abdel grappillait des dizaines de place. En tête, on retrouvait le Fernelmontois, Raphaël Durviaux, le régional Nicolas Baïolet, ou encore le jeune Lucas Pollet, deuxième l’an dernier. Jusqu’au moment où… Le favori est revenu sur eux. Abdelhadi s’est donc retrouvé aux commandes de la course pour venir décrocher une deuxième victoire consécutive, en solitaire. Raphaël Durviaux a tout donné dans les dernières dizaines de mètres pour se hisser sur la seconde marche du podium, alors que Lucas Pollet a dû se contenter de la troisième place d’une course très relevée, après avoir pourtant mené durant quasiment un tour.