Le Tomorrowland des runners à Cerfontaine

La flashy Corrid’Heure a suscité un engouement énorme auprès des runners mais aussi des riverains. Il y avait une belle ambiance vendredi!

Geoffroy BRUYR
Le Tomorrowland des runners  à Cerfontaine
La première des neuf étapes est prévue le samedi 8 janvier à Cerfontaine. ©ÉdA - 501777382997

Équipés, pour la plupart, de leur lampe frontale, 282 runners ont pris part vendredi à la toute première "Corrid'Heure", une course nocturne dans les rues de Cerfontaine. Un succès totalement inattendu pour le Run'Heure Club de Cerfontaine qui organisait l'événement. "L'idée a été lancée lors d'une réunion au club, raconte Marjorie Van Poucke. Quelques jours plus tard nous étions 21 autour de la table pour mettre tout en place! Nous voulions mettre en lumière notre chouette village avec plein de ruelles et nous avons pensé que ce serait super de le faire découvrir en soirée."

Très rapidement un engouement s'est créé et pas seulement auprès des coureurs du Run'Heure Club! "Des riverains se sont impliqués spontanément en illuminant certains endroits ou encore en jouant de la musique sur le parcours… C'est dingue! Nous ne pouvons que les remercier car ils ont contribué grandement à cette ambiance exceptionnelle."

Tous les 600 mètres il y avait une animation: des gilles dansaient sur le kiosque, des lumières étaient disposées dans des arbres, de la musique des années 90 était diffusée au syndicat d’initiative mais aussi une pluie de bulles de savon, des tambours de marche, des saxophonistes… Avec toutes ces lumières et ces musiques on se serait cru à Tomorrowland!

Rendez-vous dans un an

L'organisation avait demandé aux coureurs de venus avec des accessoires fluos. Eux aussi ont joué le jeu: pour certains c'était une petite touche, pour d'autres un déguisement complet. Même la météo capricieuse n'a pas gâché la fête. "Honnêtement quand j'ai vu ce qu'il tombait ce vendredi j'ai cru au flop! C'est vrai que nous avions distribué beaucoup de tracts lors des courses auxquelles nous participons et que l'information a été bien relayée sur les réseaux sociaux mais nous ne nous attendions pas à attirer autant de monde! Nous sommes donc très heureux, mais aussi fiers d'avoir pu proposer un événement de qualité."

Les retours des participants étant hyperpositifs, le Run’Heure Club a bien l’intention de remettre ça le dernier vendredi de novembre 2022!

Côté sportif, les runners devaient effectuer une boucle 2,5 km à répéter en fonction de la distance choisie (5 ou 10 km). Pierre Lambin l’a fait quatre fois et a devancé Romain Dumoulin. La compagne de ce dernier, Delphine Schmitz, a été, sans surprise, la plus rapide des athlètes féminines sur la distance.

Sur le 5 km, si la victoire de Julien Devuyst ne se discute pas, le classement comporte quelques erreurs dues à des changements de dossards ou à de mauvaises attributions de numéros et est donc susceptible d’être modifié.