Le Chemin de l’Eau d’Heure, de Cerfontaine à Charleroi

Le chantier naval de Thuin, l’ancienne gare de Chimay et le Chemin de l’Eau d’Heure figurent dans la sélection des projets retenus pour être subsidiés par l’Europe.

N.B.
-
 Dans l’entité de Ham-sur-Heure-Nalinnes, l’Eau d’Heure joue à cache-cache avec la ligne de chemin de fer 132 reliant Charleroi à Couvin.
Dans l’entité de Ham-sur-Heure-Nalinnes, l’Eau d’Heure joue à cache-cache avec la ligne de chemin de fer 132 reliant Charleroi à Couvin. ©ÉdA

Outre Thuin, un autre projet sélectionné par Charleroi Métropole pour être financé par le fonds Feder (40%), la Région wallonne (50%) et le porteur (10%) est l’aménagement du Chemin de l’Eau d’Heure, partant de la source du cours d’eau à Cerfontaine pour rejoindre son embouchure avec la Sambre à Charleroi. " La conception de ce chemin de 47 kilomètres est estimée à 4,5 millions d’euros, détaillait le bourgmestre de Cerfontaine en juin dernier. Chaque commune devant financer les 10% du coût du tracé sur son territoire, cela coûtera 57 000 € à Cerfontaine ". Le Chemin de l’Eau d’Heure traversera six entités, en restant le plus proche possible des berges de la rivière: Cerfontaine, Froidchapelle, Walcourt, Ham-sur-Heure-Nalinnes, Montigny-le-Tilleul et Charleroi.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...