Un bref discours sans passation de pouvoir annoncée, à Philippeville

Les cérémonies de vœux sont souvent l’occasion de dresser le bilan, d’annoncer des projets, parfois même de remettre les pendules à l’heure.

J-L.J
 Le petit mot du collège communal fut bien petit en effet. Sans aucune annonce concernant la suite du mandat mayoral.
Le petit mot du collège communal fut bien petit en effet. Sans aucune annonce concernant la suite du mandat mayoral. ©ÉdA

La traditionnelle cérémonie des vœux est l’occasion, dans une commune, de dresser un bilan des actions menées par le collège communal et d’annoncer la suite des dossiers engagés. Mais il n’était pas question de tout cela à Philippeville. Dans une salle moins remplie que par le passé, le bourgmestre de Philippeville, André De Martin, s’est adressé aux employés communaux, aux ouvriers, aux membres du corps enseignant ainsi qu’aux membres du conseil communal et du conseil de l’action sociale. Dans un discours assez bref, il a évoqué les diverses crises avant d’annoncer que la rénovation de l’école communale de Surice était à présent terminée, que les travaux de la maison médicale étaient en bonne voie, que le pont de Sautour allait enfin être réparé et que l’aménagement terrain de foot synthétique allait bientôt pouvoir débuter. Il a clôturé en souhaitant au public de partager de bons moments de convivialité.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...