Trois terrains de padel pour bientôt près du centre sportif de Beaumont

Déjà importante avec le foot, le tennis et le centre sportif, l’offre sportive beaumontoise s’accroît encore avec l’arrivée du padel.

Jean LANNEAU

Nous sommes en 2020 et le covid s’est bien installé à Beaumont comme partout, tirant derrière lui toute une panoplie de restrictions. Et parmi celles-ci, il en est qui mettent à mal les différentes pratiques sportives. C’est ainsi que quelques adeptes de tennis de la cité des macarons et des environs sont contraints de déposer leur raquette tout en lorgnant en direction de la nouvelle discipline qui commence à faire fureur, le padel. Les similitudes avec le tennis étant évidentes, nos sportifs beaumontois ne tardent guère à s’y essayer. Mais pour cela, il leur faut prendre la direction de Gozée, qui dispose déjà d’installations. Certes, les déplacements ne sont pas insurmontables, et comme les premiers essais dans cette nouvelle discipline semblent accroître leur appétit de padel, soudain une question les taraude: "Et pourquoi pas du padel à Beaumont ?". C’est alors qu’un de nos quatre mousquetaires sportifs beaumontois, en l’occurrence, Jean-Pol Detiffe, se souvient qu’il dispose d’un terrain, surface susceptible d’accueillir des terrains de padel.

Appel à projet

Le padel beaumontois aurait-il trouvé sa place ? Dans le même temps, ces nouveaux férus de padel apprennent, assez tardivement, que la Commune de Beaumont a lancé un appel à projet en vue d’ajouter cette nouvelle discipline au monde sportif beaumontois. Du padel s’installerait à proximité du centre sportif sur une parcelle communale. Ils sont déjà 3 candidats à avoir répondu aux autorités communales. Pour entrer dans la danse, Jean-Pol Detiffe et ses amis, Grégory Lanneau, Pierre-Emmanuel Briquet et Guillaume Houtrelle ne disposent que de 15 jours pour boucler leur dossier de candidature.

Les voilà dès lors à 4 candidats sur la ligne de départ de la course au padel. Quatre projets dont un très ambitieux avec pas moins de 8 terrains. Très ambitieux ou plutôt trop ambitieux. Toujours est-il que ce projet classé en première place abandonne la compétition. Le bourgmestre revient alors vers le quatuor beaumontois classé deuxième, soulignant une certaine urgence. Ils s’activent pour constituer une SRL Il faut alors penser à lever des fonds, à s’acquitter de toutes les exigences administratives et surtout à s’engager dans un bail emphytéotique pour disposer du terrain initialement proposé par la Commune. Reste encore un écueil, le permis urbanistique mais aussi apporter à la Région Wallonne la preuve que ces parcelles ont bien été assainies et ce, suite aux affaires de pollution qui, en leur temps, ont secoué Beaumont.

Cadeau de Noël

Voté unanimement au conseil communal de novembre, le bail emphytéotique permettant à la SRL de disposer des lieux pour une période de 30 ans renouvelable est acté officiellement le 14 décembre. Et comme si on voyait les astres s’aligner soudainement, le même jour, l’Urbanisme faisait part de sa décision positive. Comme un cadeau de Noël. Parti avec un certain retard, le projet des quatre compères se concrétise rapidement. Maintenant, il n’y a plus qu’à…

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...