Viroinval: du renouvelable, coûte que coûte

Du photovoltaïque au football de Nismes ou une chaufferie bois malgré les incertitudes : Viroinval veut du renouvelable. Vite.

Patrick Lemaire
 La chaudière devant alimenter les alentours du château sera-t-elle subventionnée?
La chaudière devant alimenter les alentours du château sera-t-elle subventionnée? ©ÉdA – 501833816774 

Lors du vote d’une modification budgétaire ce lundi soir, le conseil communal de Viroinval s’est penché sur deux projets liés aux énergies renouvelables: la pose de panneaux photovoltaïques au terrain de football de Nismes et l’installation d’une chaufferie collective au bois derrière l’administration communale.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.