L’école de Surice dit «Au revoir et merci» à Monsieur Philippe

Après 40 ans consacrés à enseigner aux têtes blondes, l’instituteur de l’école de Surice, Philippe Sauer, peut prendre un peu de repos.

Jean-Louis JACQUEMYN
 M. Philippe quitte «son» école l’esprit serein et satisfait du travail accompli durant 40 ans.
M. Philippe quitte «son» école l’esprit serein et satisfait du travail accompli durant 40 ans. ©Philinfo.be

Ils étaient très nombreux à vouloir rencontrer Monsieur Philippe ce mercredi: parents, anciens élèves et même plusieurs enseignants d’autres écoles. À l’initiative de parents d’élèves, tout qui était passé par l’école de Surice était invité à saluer la fin du parcours professionnel de Philippe Sauer. Et c’est tout surpris et un peu gêné qu’il a découvert qu’une bonne centaine de personnes l’attendaient.

Derrière ses lunettes de soleil, il lui était tout de même difficile de cacher son émotion. Petit à petit, il a salué tous ceux qui voulaient le remercier pour le travail qu’il avait accompli durant ces 40 ans. Il y avait des parents d’anciens élèves, des anciens élèves devenus à leur tour parents d’élèves ainsi que de nombreux collègues. Toutes les personnes présentes étaient unanimes pour saluer son professionnalisme, la bonne humeur dont il faisait preuve, ainsi que pour l’excellente ambiance qu’il distillait dans l’école. À entendre toutes les remarques et souvenirs, on peut dire qu’il aura marqué positivement plusieurs générations. " Pour le taquiner, on le comparait parfois à un coq au milieu de ses poules vu qu’il était le seul homme dans une équipe féminine" , confie un papa visiblement ému aussi par ce départ. " Mais finalement, il a quel âge , demande une maman, il a toujours l’air bien plus jeune ".

Pas un métier, une passion

Empoignant le micro, Philippe Sauer s’est adressé à tous: " j’ai la chance de faire un métier que j’adore, je voulais vous remercier tous, vous qui m’avez confié vos enfants durant toutes ces années. J’ai toujours considéré qu’il était très important d’amener les enfants à la lecture, à l’éveil… J’y ai toujours cru, j’ai fait de mon mieux et apparemment, c’est plutôt réussi. Merci à tous ". Après 40 ans, Monsieur Philippe se souvient de ses débuts: " Je rêvais d’une petite école dans un petit village. Après un an à Andenne, je suis arrivé ici, et je n’en suis jamais reparti durant ces 40 ans. Les parents me regardaient d’un drôle d’air à mon arrivée, moi le Français, en jeans et sans chaussette. Mais le courant est vite passé la confiance s’est installée ". Il repartira avec un livre d’or rempli de souvenirs et d’anecdotes.

Ces quelques heures de retrouvailles remplies d’émotions se sont déroulées dans une très bonne ambiance contrairement à ce que certains voulaient faire croire, et la rentrée se prépare déjà avec confiance et sérénité.