L’appel au mieux vivre ensemble a retenti à Le Mesnil

Le village de Le Mesnil n’a pas failli à la tradition et a commémoré comme il se doit, ce dimanche 8 mai, la fin de la Seconde Guerre mondiale. Depuis deux ans, en raison de la pandémie, cette célébration n’avait pu avoir lieu. En ce dimanche, le collège communal a rejoint l’église Saint-Martin pour commémorer avec les habitants de Le Mesnil, mais aussi du village d’Oignies-en-Thiérache, tout proche, cet anniversaire.

M.-F.L.
 Une citoyenne, Annie Delfosse, mais aussi le bourgmestre Baudouin Schellen ont rappelé à tous l’horreur d’une guerre et appelé au mieux vivre ensemble
Une citoyenne, Annie Delfosse, mais aussi le bourgmestre Baudouin Schellen ont rappelé à tous l’horreur d’une guerre et appelé au mieux vivre ensemble ©ÉdA – 502082305899

Au cours de cette cérémonie, le prêtre a rappelé toute l’horreur d’une guerre en faisant allusion à celle qui règne entre la Russie et l’Ukraine. À l’issue de cette célébration, tous se sont dirigés vers le monument aux morts où une gerbe de fleurs a été déposée. Le bourgmestre Baudouin Schellen a ensuite rappelé les désastres engendrés par une guerre et appelé la population au mieux vivre ensemble. À ce propos, il a ajouté que les habitants de Le Mesnil étaient remarquables. Leurs fêtes villageoises le prouvent amplement: ils aiment se réunir et faire la fête tous ensemble.