Des verres difficiles à casser à Beignée!

Pour la première fois, le corps d’office de la marche du bienheureux Richard a cassé le verre devant sa chapelle. Les verres ont eu du mal à se briser.

V.P.
 Les verres ont eu du mal à casser, ce samedi, à Beignée.
Les verres ont eu du mal à casser, ce samedi, à Beignée. ©ÉdA

Fifres et tambours ont résonné, ce samedi après-midi, dans les rues de Beignée. Le corps d’office de la marche du bienheureux Richard organisait son cassage du verre. Pour la première fois, celui-ci s’est déroulé devant la maison natale du bienheureux. Au cours de ce cassage du verre du renouveau, des arrivées, des départs et des passages de tonneaux chez les cantinières ont été officialisés. Situation cocasse: les verres avaient un peu de mal à se briser.